1

CMA DES LANDES: ENFIN UNE ISSUE FAVORABLE POUR LES SALARIES?

Dans deux précédents articles, parus sur ce site les 24/02/2017 et 04/10/2016 (pour les (re)lire, cliquez ici et ), nous vous faisions part de gros dysfonctionnements, d’actes répréhensibles, engendrés par un Secrétaire Général totalement illégal, illégitime, à la tête de cette Chambre de Métiers et de l’Artisanat depuis deux ans.

Depuis le 1er avril dernier des choses ont évolué …

Un « vrai » Secrétaire Général (détenteur du diplôme requis et figurant sur la liste d’aptitude de l’APCMA) a été embauché. Il n’intervient pour la CMA des Landes qu’à hauteur de 20%, en cumul de fonction, étant déjà sur un poste similaire dans la CMA des Pyrénées Atlantiques.

Dès le 10 avril, il a réuni l’ensemble du personnel de la CMA 40 et s’est voulu aussitôt rassurant sur ses intentions.

Il a dans un premier temps indiqué qu’il était certes Secrétaire Général à 20% pour les Landes, mais avec 100% de responsabilités auprès du personnel. Pour bien appuyer cela, il tient à l’appellation Secrétaire Général, Directeur des Services.

Dans un second temps, il a clarifié certains points :

§  La nouvelle fonction de chargé de mission de l’ancien « pseudo-SG » illégal, rattaché au Secrétariat Général ;

§  Le rôle politique des Elus ;

§  Le travail en harmonie entre les Directeurs de service et lui-même. Il a rappelé que chacun était responsable de son service.

Il n’y a eu aucune question de la part du personnel en fin de réunion parce que les salariés veulent croire en un nouveau départ ; retrouver le cadrage, les règles, le fonctionnement normal d’une CMA, qu’ils ont déjà connus lorsqu’ils avaient un « vrai » Secrétaire Général jusqu’au 31 mars 2014 (parti en retraite depuis).

Depuis son arrivée, le nouveau Secrétaire Général a pu démontrer ses capacités de réaction sur des sujets non tranchés depuis des mois, notamment en Conseil de perfectionnement et en CPL.

Même s’ils ne seront pas toujours d’accord avec lui, même s’il se montrera peut-être parfois exigeant voire rugueux, les agents savent qu’ils pourront désormais compter sur un décideur… que toutes les décisions ne seront pas soumises à la validation du Bureau d’Élus comme cela a été le cas durant 3 ans !

Tout n’est pas gagné bien sûr ! Le SNCA-CGT restera bien évidemment très vigilant…

Nouveaux Élus, nouveau Secrétaire Général, nouveaux représentants en CPL…gageons que cela permette un vrai nouveau départ et que cela donne une impulsion nouvelle dans l’intérêt de tous !




ÉLECTION DES REPRÉSENTANTS DES AGENTS CADRES DE CMA, SECOND TOUR

Le  scrutin de ce second tour s’ouvrira le 24 mai 2017 et se clôturera le 02 juin 2017.

Pour rappel, lors du scrutin d’avril dernier le  quorum pour le collège 1 « cadres, cadres supérieurs, secrétaires généraux adjoints », n’a pas été atteint et un second tour est nécessaire  pour élire les  représentants à la Commission Paritaire Nationale (CPN 56).

Le premier tour des élections a permis l’élection des représentants du collège « agents de maîtrise, techniciens et employés « . Il s’agit maintenant de compléter et de finaliser l’équipe des représentants à la CPN56.

Et qui mieux que la CGT pour défendre les salariés ?

Après les élections présidentielles et dans le contexte économique et social actuel, l’avenir du réseau des Chambres de Métiers semble incertain. L’efficience, la pérennité du service public des CMA et les rumeurs persistantes de disparition du réseau des CMA, sont autant de sujets de préoccupation pour les personnels.

Le président STALTER ne cache  pas, lui aussi,  sa préoccupation concernant le devenir du réseau des Chambres de Métiers et de l’Artisanat et il  devrait rencontrer rapidement le ministère.

La nouvelle équipe du collège employeur, sous l’égide  du président STALTER et présidée par Gérard BOBIER,  semble vouloir renouer le dialogue social mis à mal par l’ancienne mandature.

Pour la CGT, Il s’agit bien évidemment de réunir ainsi les conditions favorables à un réel dialogue entre direction et salariés en plaçant lʼHomme au cœur des préoccupations, avec lʼobjectif de développer lʼautonomie et le sens donné au travail, dans une perspective commune de valeur ajoutée et de performance.

C’est dans ce contexte que les futurs représentants du SNCA-CGT vont œuvrer pour  l’amélioration des conditions de travail, la défense des droits des salariés et  pour la  renégociation globale du statut de 2009 que la CGT avait refusé, contrairement à d’autre, de cautionner.

Aujourd’hui, plus que jamais, la CGT s’engage pour vous.

En ce deuxième tour, Votez et faites voter SNCA-CGT

 

 

LUTTONS ENSEMBLE 2  (tract)

profession-de-foi-2ème tour (CGT officielle)